account_circle Espace apprenant

Nouveauté

Un nouveau module pour les aidants

Salvum, start-up de l’économie sociale et solidaire, lance un nouveau module qui s’adresse aux « Aidants ».

C’est un sujet de société avec un enjeu de santé publique d’envergure. En France, selon l’Association française des aidants, on dénombre 8,3 millions de personnes accompagnant quotidiennement un proche malade, en situation de handicap ou de dépendance. « Un chiffre conséquent mais qui ne tient pas compte des enfants et adolescents en situation d’aidants dans notre pays », souligne le site de l’Association.

De près ou de loin, maintenant ou demain, nous sommes tous concernés par ce sujet. Les aidants qui œuvrent aux côtés d’un proche doivent composer entre leur vie de famille, leur vie professionnelle et les soins qu’ils prodiguent quotidiennement. Un fragile équilibre qui ébranle parfois leur état de santé.

Être mieux armé(e) pour la prise en charge

Salvum lance un nouveau module intitulé « Salvum Aidants ».

En 40 minutes, ce module en ligne, sous la forme de mises en situations concrètes, pose les bases de ce qu’est le handicap et vous livre de précieux conseils en termes d’attitudes et de comportements à adopter face à une personne ayant besoin d’aide. Enfin, ce module explore les différents gestes à acquérir pour assurer une prise en charge optimale. Transferts et installations, prise de repas, habillage n’auront plus de secrets pour vous.

Tous les contenus ont été conçus et validés par une experte ergothérapeute.

Se reconnaître comme aidant pour être mieux accompagné

Salvum a rencontré Ludovic Blanc, un formateur au sein de l’UNA 16-86 qui intervient notamment auprès des aidants. Ses réponses à nos questions.

A partir que quand est-on un aidant ?

Pour quelqu’un de l’extérieur un aidant c’est cette personne qui accompagne un proche quotidiennement dans la maladie ou le handicap. D’un point de vue intérieur, les aidants prennent conscience qu’ils en sont bien souvent lorsqu’ils arrivent au bord de la rupture. C’est d’ailleurs là tout le travail que nous menons. Plus tôt ils se reconnaîtront comme aidants, plus tôt ils auront du recul sur la situation et pourront bénéficier de mesures d’accompagnement. Ce sont de véritables démarches émotionnelles et intellectuelles.

Quelles-sont les actions que vous menez au sein de l’UNA ?

Je co-organise le forum des aidants qui se déroule habituellement en octobre et je mets en place des formations pour les aidants en lien avec l’Association française des aidants, tels que les cafés des aidants.

En Charente, un nouveau lieu pour les aidants vient d’éclore

En effet, elle s’appelle la maison LEA (Lieu d’écoute pour les aidants) et elle a été conçue comme un lieu à la « Jules Verne » avec de multiples espaces. Les aidants pourront ainsi s’y relaxer, se retrouver et participer à de multiples activités et autres ateliers.

Vous avez pu tester le module « Aidants » de Salvum. Qu’en avez-vous pensé ?

J’ai trouvé que c’était vraiment très ludique et très intéressant. Je le perçois plus comme un outil pédagogique pour les formateurs qui interviennent auprès des aidants qu’un outil individuel. Ce type de formation en digitale trouve aussi toute sa place dans le contexte actuel ou les formations se déroulent à distance.

  • Pour aller plus loin

Salvum vous recommande l’écoute de ce podcast qui raconte l’histoire d’Amélie. À 50 ans elle a accepté de prendre en charge sa mère de 80 ans qui s’est retrouvée seule et invalide. Une décision qui a bouleversé son quotidien.