account_circle Espace apprenant

actualités

Se former au secourisme avant la retraite

Le Code du travail évolue en matière de sensibilisation aux gestes qui sauvent. Depuis le 19 avril 2021, un décret paru au Journal officiel stipule que les salariés doivent bénéficier d’une sensibilisation à la lutte contre l’arrêt cardiaque et aux gestes qui sauvent avant leur départ à la retraite. On vous explique tout.

Chaque année en France 50 000 personnes meurent prématurément d’un arrêt cardiaque. 7 fois sur 10, ces arrêts cardiaques surviennent devant un témoin. Or, là où le bât blesse, c’est que moins de 20% de ces témoins connaissent les gestes qui sauvent. Chaque citoyen a sa carte à jouer en tant que premier maillon dans la chaîne des secours. Plus l’alerte et les gestes de premiers secours sont réalisés précocement, plus les chances de survie d’une victime sont grandes.

Atteindre 80% de la population formée

Face à ce constat, l’Etat a décidé d’agir en instituant un statut de sauveteur citoyen en juillet 2020 (LOI n° 2020-840 du 3 juillet 2020). Une première étape qui est complétée par la publication du décret du 19 avril 2021 précisant les conditions dans lesquelles l’article L.1237-9-1 du Code du Travail doit s’appliquer. Ce décret du 19/04/2021 impose à l’employeur de sensibiliser ses salariés avant leur départ à la retraite à la lutte contre l’arrêt cardiaque et aux gestes qui sauvent..

Un levier d’action considérable pour atteindre, comme le souhaite le Président Emmanuel Macron, 80% de la population formée aux gestes de premiers secours d’ici à la fin de son mandat en 2022.

Quelle est l’utilité de ce nouveau décret du 19 avril 2021 ?

L’objectif de ce nouveau dispositif est de s’assurer que les salariés sur le point de partir à la retraite auront tous les savoir-faire pour agir face à une victime. De nouvelles compétences pour une nouvelle vie, l’idée est judicieuse, surtout lorsque l’on sait que seulement 29% de la population a suivi une formation aux gestes qui sauvent au moins une fois dans sa vie, dont certains il y a plusieurs décennies.

Que vont-ils apprendre ?

Les salariés apprendront donc à assurer leur propre sécurité et celles des autres en cas d’incident, à passer l’alerte aux services de secours appropriés, à agir face à une hémorragie et à être en mesure d’intervenir face à une personne en arrêt cardiaque en massant et en posant un défibrillateur automatisé externe.

Pour qui ?

En soi, pour tous les salariés. L’objectif étant que personne ne quitte le monde du travail sans connaître les bases des gestes de premiers secours. Pour ceux et celles qui ont déjà des bases en secourisme avec des certifications, il est tout à fait possible d’adapter ce dispositif de sensibilisation 

Quand ?

Toutes ces formations devront se dérouler sur le temps de travail des salariés et peuvent d’ores-et-déjà être mises en place

Salvum peut vous aider 

Pour mettre en place ce nouveau dispositif au sein de votre entreprise, il vous faut faire appel à des organismes de formation qui remplissent les conditions réglementaires.

Salvum propose son pack « Gestes qui sauvent » solution INÉDITE, ORIGINALE, ET LUDIQUE répondant à cette nouvelle obligation. 

Il comprend :

  • Un module sur les gestes qui sauvent
  • Des vidéos des gestes à pratiquer
  • L’organisation de sessions pratiques assurées par des associations agréées de sécurité civile

Grâce à Salvum vous pouvez déployer les formations en moins de 48h auprès de tous vos salariés (format SaaS ou Scorm).

Contactez-nous