Gestes qui sauvent

Que faire en cas d’intoxication au monoxyde de carbone ?

Salvum, start-up de l’économie sociale et solidaire, vous propose d’apprendre les gestes de secours lorsqu’une personne est victime d’une intoxication au monoxyde de carbone. 


Durant la période hivernale, les températures qui baissent nous poussent à chauffer nos intérieurs. Chaudières, poêles, cheminées, chauffages d’appoint tournent à plein régime. Quel bonheur il faut dire de se lover au creux de la cheminée pour se reposer. Oui mais voilà, un manque d’entretien des appareils à combustion peut être la source d’une émanation de monoxyde de carbone.

Ce gaz provient des appareils de chauffage ou de cuisson qui marchent au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fuel ou à l’éthanol.


Chaque année on dénombre environ 5 000 intoxications au monoxyde de carbone dont un millier nécessite une hospitalisation. Une centaine de ces intoxications ont une issue fatale.


Quels sont les symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone est un gaz sournois car il ne sent rien et ne se voit pas. Quand il s’immisce dans notre système respiratoire, il prend la place de l’oxygène. Rapidement, vous allez vous retrouver dans une ambiance lourde et avoir très mal à la tête, des envies de vomir et une fatigue extrême. Ces symptômes doivent immédiatement vous interpeller. Vous êtes certainement en train de faire une intoxication au monoxyde de carbone.

Que faire face à une intoxication au monoxyde de carbone ?

Le plus important c’est d’aérer toutes les pièces sans plus attendre (et même s’il fait froid) et de quitter immédiatement le lieu où le monoxyde de carbone est en train de se répandre. 

Une fois dehors en sécurité, appelez le 112 afin de faire venir des professionnels. Ce n’est qu’après qu’ils auront trouvé la cause de l’intoxication au monoxyde de carbone et neutralisé le danger, que vous pourrez réintégrer votre habitation en toute sérénité. 

En cas de malaise : Installez la victime dans la position où elle se sent le mieux. Si elle présente des difficultés à respirer, le mieux est de la mettre en position assise ou semi-assise. Mettez-vous à sa hauteur, rassurez-là, couvrez-là et appelez le 112.

Que faire en cas d’arrêt cardiaque ?


Nos conseils prévention 

Avant l’hiver, faites systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude, ainsi que les conduits de fumée par un professionnel qualifié.

Aérez au moins 10 minutes votre logement tous les jours, même quand il fait froid.

Maintenez vos systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et n’obstruez jamais les entrées et sorties d’air.

Respectez systématiquement les consignes d’utilisation des appareils à combustions : ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu, placer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments, ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage (cuisinière, brasero, barbecue, etc.).

Munissez-vous d'appareils de détection d'émanation du monoxyde de carbone qui pourront vous alerter le cas échéant.


Suivez-nous sur les réseaux

Inscrivez-vous à notre lettre d'informations premiers secours

Merci pour votre inscription !
Oups ! Une erreur est survenue...
Recevez les nouvelles formations en ligne et nos articles sur les bases des gestes de Premiers Secours.