Actualités

Les virus de l'hiver, comment les éviter ?

Grippe, gastro-entérite, rhume, bronchite, bronchiolite, sinusite, les maladies de l’hiver sont de retour (et on s’en serait bien passé). Chaque année, c’est la même rengaine, des virus affectent des millions de Français(es) et mettent sous tension les structures de soins de notre pays. Et si on prenait les choses en mains pour réduire au maximum le risque de contamination ?

 

Est-on vraiment plus malade en hiver ?

L’hiver, quand on questionne son entourage, tout le monde semble malade. Le petit Léo qui a une otite, tata Sophie qui est clouée au lit avec une grippe ou encore votre frère, Georges qui ne s’en sort plus de ce rhume. C’est un cercle infernal ! En période hivernale, notre système immunitaire est fragilisé. En effet, le froid ralentit l’activité des cellules et la réponse de notre organisme aux attaques extérieures.

Le risque d’infection augmente durant la période hivernale car les gens privilégient les espaces confinés. Le fait que nous passions moins de temps au grand air et davantage à l’intérieur avec une certaine promiscuité encourage la transmission de virus.

Comment ces virus hivernaux se transmettent-ils ?

Ces virus saisonniers qui nous gâchent clairement l’existence et celle de nos proches, se transmettent de différentes manières.

Il y a tout d’abord ces petites gouttelettes qui restent en suspension dans l’air à la suite d’un éternuement, d’une toux ou d’un postillon. Elles sont chargées de virus, c’est pourquoi il faut apprendre à s’en protéger, on vous l’explique juste après.

Il y a ensuite l’incontournable contact direct. La personne malade qui vient vous faire la bise ou vous serrez la main pour vous dire bonjour, amplifie les risques de contamination. Idem si vous touchez un objet (poignée de porte, bouton d’ascenseur, jouet, etc.) contaminé par une personne malade.

Les gestes barrières

Pour éviter ces virus, on va (encore) vous parlez des célèbres gestes barrières. Très efficaces lors de l’épidémie de Covid, ils le sont tout autant pour éviter la contamination des virus hivernaux. 

Allez, pour vous faire plaisir, voici une piqûre de rappel !

  1. LE LAVAGE DES MAINS

C’est l’une des mesures d’hygiène la plus importante pour prévenir la transmission des virus selon l’OMS. On se lave donc régulièrement les mains à l’eau et au savon pendant 30 secondes, en frottant les ongles, le bout des doigts, la paume et l’extérieur des mains, les poignets et entre les doigts. Après le lavage, il est conseillé de se sécher les mains avec une serviette propre ou à l’air libre. Saviez-vous qu’en moyenne, votre main entre en contact avec votre visage jusqu’à 3 000 fois dans la journée ? Une belle porte d’entrée que les virus adorent :)

  1. LE PORT DU MASQUE

On porte un masque jetable ou en tissu dès l’apparition des premiers symptômes (fièvre, toux, éternuement) et/ou en présence de personnes vulnérables comme des bébés, des personnes âgées ou des femmes enceintes.

3.ON ÉTERNUE OU ON TOUSSE DANS LE PLI DU COUDE

Dès que ça vous chatouille les narines et que vous sentez que vous allez éternuer, vite préparez votre coude. C’est dans le pli de celui-ci que l’on vous recommande fortement d'éternuer ou de tousser pour éviter de déposer vos virus sur vos mains et transmettre à votre entourage. Vous pouvez aussi utiliser un mouchoir en papier pour tousser et éternuer dedans. N’oubliez alors pas de vous laver les mains ensuite.

  1. ON JETTE LES MOUCHOIRS USAGÉS

Tout collants ou tout séchés, on évite de collectionner les mouchoirs en papier au fond de ses poches. Pourquoi ? Eh bien, en les tripotant vous risquez de souiller vos mains et potentiellement d’autres objets que vous allez toucher. Aussi, une fois que vous vous êtes mouché(e), jetez le mouchoir immédiatement à la poubelle, de préférence fermée par un couvercle, puis lavez-vous les mains.

  1. ON AÈRE ET ON S’AÈRE

Les gestes barrière c’est bien, mais en hiver, c’est aussi important de se maintenir en bonne santé physique. On est tentés de rester au chaud sur le canapé et de moins se mouvoir.

Pourtant l’activité physique associée à un régime alimentaire équilibré et un sommeil de qualité (8h par nuit), vont être des vecteurs importants pour se maintenir en bonne santé durant l’hiver. L’exercice contribue notamment à l’auto nettoyage des voies respiratoires.

De même, on doit aérer son logement pour renouveler l’air et ne pas créer un espace propice aux virus. On pensera notamment à aérer sa chambre dans tous les jours systématiquement au moins 5 min !

  1. ON BOIT DE L’EAU, MANGE DES FRUITS ET LÉGUMES ET ON ARRÊTE DE FUMER

On pense également à bien s’hydrater en buvant de l’eau et des boissons chaudes.

Penser se réchauffer en consommant de l’alcool est une mauvaise idée puisque c’est l’effet contraire qui se produit.

Il faut aussi bien se nourrir en veillant à ne pas diminuer les aliments riches en vitamines qui vont booster notre système immunitaire : fruits et crudités.

 L’arrêt du tabac est également une bonne façon de se protéger des infections.

On résume, pour être en forme cet hiver :

  • aérer votre chambre et votre logement
  • faites de l’exercice physique au moins tous les 2 ou 3 jours, 30 min intensives
  • sortez de chez vous même s’il fait froid
  • lavez-vous les mains
  • dormez suffisamment chaque nuit
  • ne fumez pas
  • on mange des fruits et crudités

Le conseil de grand-mère Salvum : fatigue, nez qui coule et maux de gorge, pressez un demi-citron vert dans un verre avec autant d’eau tiède que de citron et ajoutez du miel si possible avec de la gelée royale. Ce grog est à prendre matin et midi pendant 2 jours pour booster votre système immunitaire et combattre les virus.

Suivez-nous sur les réseaux

Inscrivez-vous à notre lettre d'informations premiers secours

Merci pour votre inscription !
Oups ! Une erreur est survenue...
Recevez les nouvelles formations en ligne et nos articles sur les bases des gestes de Premiers Secours.