Gestes qui sauvent

Comment fonctionne un défibrillateur ?

Salvum, start-up de l’économie sociale et solidaire, propose de faire le point sur le défibrillateur automatisé externe. On vous aide à mieux le comprendre, pour mieux vous en servir et ainsi sauver des vies.

Peut-être en avez-vous déjà vus sur le parvis de votre mairie, à l’intérieur de votre supermarché ou bien dans les complexes sportifs que vous fréquentez. C’est normal, car depuis 2007 les défibrillateurs ont investi l’espace public. Conçus pour le grand public, ces petits boîtiers signalés par une croix verte sont accessibles par tous et par toutes, même sans avoir reçu une formation aux premiers secours.

Pourtant, malgré cette facilité d’accès, le grand public a des réticences quant à mettre en place un défibrillateur lors d’un arrêt cardiaque. Il n’est utilisé que dans 2,5% des cas. Ce qui est vraiment dommage surtout lorsque l’on sait qu’en France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d’un arrêt cardiaque.

A quoi sert un défibrillateur ?

Répondre à cette question, c’est déjà désacraliser une partie de cet outil qui fait si peur aux gens. Mieux comprendre pour mieux s’en servir, telle est la vision de Salvum. 

Le rôle premier d’un défibrillateur est d’envoyer un ou plusieurs chocs électriques dès qu’une fibrillation est détectée. Derrière ce terme médical se cache en réalité un trouble du rythme cardiaque. Les oreillettes et les ventricules du cœur ne se contractent plus correctement - bien souvent trop vite - et ne permettent pas au cœur d’assurer sa fonction correctement ; à savoir la circulation du sang dans les organes. Le défibrillateur va alors remettre de l’ordre dans cette anarchie cardiaque. Lorsqu’il détecte une fibrillation, il va envoyer un choc électrique afin de resynchroniser les contractions du cœur. Selon l’état de la victime, il peut choquer une ou plusieurs fois. Si le défibrillateur ne choque pas du tout c’est qu’il n’a pas détecté de fibrillation, mais le massage ne s’interrompt pas pour autant.

Comment poser un défibrillateur ?

Installer un défibrillateur est un jeu d’enfant car il vous suffit de suivre toutes les instructions que la machine vous délivre. Le défibrillateur parle et vous guide dans toute la conduite à tenir. En d’autres termes, vous ne pouvez pas vous tromper, juste sauver une vie.

Dès que vous avez un défibrillateur entre les mains, allumez-le. Ensuite, venez coller les deux électrodes sur la peau de la victime à l’endroit indiqué par les pictogrammes. N’hésitez pas à découper les vêtements de la victime en arrêt cardiaque, même si vous ne la connaissez-pas. Une paire de ciseaux est fournie dans le boîtier du défibrillateur, ainsi qu’un rasoir pour les personnes velues. L’idée étant de raser les poils aux endroits où les électrodes doivent être collées pour qu'elles soient au contact de la peau, sans bulle d'air.

Alerter, masser, défibriller

Lorsqu’une personne est inconsciente et ne respire plus, elle est en arrêt cardiaque. Il faut tout de suite alerter les secours, commencer le massage cardiaque et demander à un témoin d’aller chercher un défibrillateur si celui-ci est trop loin. Ne vous arrêtez jamais de masser, sauf pour poser le défibrillateur. Cette action ne prend que quelques secondes. Une fois le défibrillateur posé, continuez le massage jusqu’à ce que la machine vous indique qu’elle souhaite délivrer un choc.

Où les trouver ?

N’hésitez pas à demander à votre mairie l’emplacement des défibrillateurs dans votre ville.  Sinon, les applications mobiles comme StayingAlive recensent les défibrillateurs proches de chez vous grâce à l’option géolocalisation.

Pourquoi dit-on parfois DAE, DEA et DSA ?

Dans la famille des Défibrillateurs Automatisés Externes (DAE), on distingue deux dispositifs : les défibrillateurs Entièrement Automatiques (DEA) et les défibrillateurs Semi-Automatiques (DSA). La différence est dans le degré d’autonomie. 

Avec un DSA, l’utilisateur devra appuyer lui-même sur le bouton pour délivrer le choc (il clignote pour ne pas que l’utilisateur se trompe). Les professionnels du secourisme utilisent des DSA. 

A contrario, le DEA délivre le choc tout seul sans qu’il y ait besoin d’appuyer sur une touche. Le défibrillateur prévient alors l’utilisateur par un message vocal « choc dans 3, 2, 1 » pour qu’il s’écarte bien de la victime lors de la délivrance du choc.

Agir

Lors d’un arrêt cardiaque, il faut agir en moins de 3 minutes. Il faut donc trouver des défibrillateurs pas loin de chez soi pour donner le maximum de chances à la victime.

Par ailleurs, les frais de maintenance peuvent être importants ainsi que l’achat du DAE, alors il vaut mieux mutualiser ces appareils afin de les rendre accessibles à tous.

Si vous souhaitez installer un défibrillateur dans votre quartier, dans votre immeuble ou dans votre entreprise, écrivez-nous en précisant votre ville, code postal et votre email à contact@salvum.org

Suivez-nous sur les réseaux

Inscrivez-vous à notre lettre d'informations premiers secours

Merci pour votre inscription !
Oups ! Une erreur est survenue...
Recevez les nouvelles formations en ligne et nos articles sur les bases des gestes de Premiers Secours.