Prévention santé sécurité au travail

Comment améliorer la qualité de vie au travail ?

La question de la Qualité de vie au travail (QVT) n’est plus une option pour les entreprises. Elle est au cœur du projet entrepreneurial. D’ailleurs, c’est en 2015 que la notion de QVT est intégrée au Code du travail, dans la loi Rebsamen relative au dialogue social et à l’emploi. Deux ans plus tard, les ordonnances du 22 septembre stipulent que toutes les entreprises ayant une représentation syndicale sont dans l’obligation d’organiser au minimum une fois tous les quatre ans une négociation sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et la qualité de vie au travail (Article L2242-1).

La Qualité de vie au travail, qu’est-ce que c’est ?

Quand on évoque la Qualité de vie au travail, on pense très souvent à la notion de « bonheur au travail ». Pourtant ce n’est pas tout à fait la même chose. Le bonheur au travail implique une dimension individuelle en favorisant le confort du salarié à son poste de travail. La Qualité de vie au travail vise quant à elle la performance collective et durable de l’entreprise en agissant sur les conditions de travail, l’égalité hommes-femmes, la culture d’entreprise, etc.

D’après l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT), la qualité de vie au travail « est une perception qui résulte des conditions dans lesquelles les collaborateurs exercent leur travail et leur capacité à s’exprimer et agir sur le contenu de celui-ci. »

La Qualité de vie au travail repose sur six piliers que sont : 

  • Contenu du travail
  • Compétences et parcours pro
  • Égalité professionnelle pour tous
  • Santé au travail
  • Management participatif et engagement des collaborateurs
  • Relations au travail et climat social

La QVT, un levier de productivité

Des salariés qui se rendent au travail avec enthousiasme, envie et bonheur seront plus impliqués et plus efficaces.

Il faut savoir qu’une mauvaise qualité de vie au travail coûte en moyenne à une entreprise 13 500€ par an et par salarié (en coûts directs et indirects).

Source : Baromètre IBET (Indice de bien-être au travail) 2011

On comprend mieux pourquoi la QVT relève pour les chefs d’entreprise d’une importance stratégique et capitale.

Comment mettre en place une démarche QVT ?

Vaste chantier qu’est la Qualité de vie au travail et c’est normal de se sentir perdu. L’ANACT a ainsi élaboré une feuille de route avec les quatre étapes à suivre pour optimiser sa démarche QVT.

  1. Conception du cadrage stratégique de la démarche QVT
  2. Identification des objectifs prioritaires (diagnostic)
  3. Expérimentation des mesures d’amélioration par mise en pratique dans le fonctionnement de l’entreprise
  4. Pérenniser les avancées grâce à un retour d’expérience collaboratif.

La clé du succès d’une démarche QVT au sein de votre entreprise repose en grande partie sur le degré d’implication de vos salariés et la formation en amont des managers. A chaque étape, les salariés doivent être consultés pour mieux cerner les enjeux de votre démarche et vous faire des retours sur les actions mises en place.

Des mesures simples, peu coûteuses et efficaces

Nombreuses sont les actions à mettre en place pour avancer vers davantage de QVT. Pour vous aider dans ce chemin, rapprochez-vous de l’ARACT de votre région (Association Régionale d'Amélioration des Conditions de Travail). Ces associations de droit privé administrées de manière paritaire et financées par l’Etat, travaillent en concertation avec l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ANACT).

Avec un peu de bon sens et une dose d’inventivité, chaque entreprise peut renouer avec cette notion de QVT et améliorer ainsi sa productivité. 

En voici quelques-unes :

Ajuster l’espace de travail 

Offrez à vos salariés un cadre de travail attrayant, propre, lumineux et à bonne température. Pas besoin de tout refaire mais aménager les locaux avec un espace de repos, installer des plantes vertes un peu partout car elles aident à évacuer le stress.

Jouer sur la diversification des espaces de manière à ce que vos salariés ne restent pas statiques toute la journée sur leur poste de travail. 

Encourager la pratique d’une activité physique 

L’activité physique permet de réduire le stress. Par le biais de challenges ou de programmes sportifs ou bien-être, incitez vos équipes à bouger durant la pause méridienne. Si vous le pouvez, mettez à la disposition de vos salariés une douche afin qu’ils puissent être de nouveau opérationnels à l’issue de leur pratique physique.

Développer le télétravail 

Lorsque l’activité de l’entreprise s’y prête et que les salariés sont demandeurs, le télétravail est une option intéressante. Il offre plus de largesse aux salariés qui se sentent beaucoup plus libres.

Lien :https://www.salvum.org/blog/comment-proteger-ses-salaries-en-teletravail

Faciliter l’articulation vie personnelle/ vie de famille

La qualité de vie au travail passe aussi par la reconnaissance qui n’est pas seulement motivée par l’aspect financier. Féliciter ses salariés lorsqu’un cap a été franchi dans l’entreprise est une manière de leur accorder une certaine légitimité. De la même façon, apprenez à connaître vos salariés en intégrant les rôles parentaux qu’ils peuvent tenir dans leur vie privée. Qu’ils soient parents, beaux-parents ou en situation d’aidants, les enjeux sont de taille à la fois pour eux mais aussi pour vous. Comprendre chaque situation et proposer des solutions comme des modes de garde, des aides à domicile, est un pas vers une meilleure qualité de vie au travail.

Suivez-nous sur les réseaux

Inscrivez-vous à notre lettre d'informations premiers secours

Merci pour votre inscription !
Oups ! Une erreur est survenue...
Recevez les nouvelles formations en ligne et nos articles sur les bases des gestes de Premiers Secours.