account_circle Espace apprenant

Compressions thoraciques réalisées sur un mannequin

actualités

Covid-19 et premiers secours : exit LVA, PLS et bouche-à-bouche

L’urgence sanitaire liée au Coronavirus Covid-19 a fortement impacté l’activité de l’ensemble des acteurs des Premiers Secours et en particulier les associations agréées qui dispensent les formations pratiques de secourisme.

Avec le déconfinement, ces formations reprennent, mais sous certaines conditions afin de protéger les formateurs, mais également les apprenants. 

La Direction Générale de Sécurité Civile et de la Gestion des Crises en charge de la réglementation des formations au secourisme a édité une note le 5 juin dernier avec des recommandations générales pour la reprise des formations au secourisme pendant la période d’urgence sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19.

Les recommandations techniques pour la prise en charge des victimes

Dans le contexte actuel, il est primordial de prendre des mesures de protection pour la prise en charge des victimes. Voici les principales adaptations qui ont pour but de limiter la proximité entre le sauveteur et la victime et ainsi diminuer le risque de contamination.

PROTECTION

Le sauveteur doit, dans la mesure du possible, respecter les mesures lui permettant de se protéger et de protéger son entourage (port du masque, respect des gestes barrières et de la distanciation). De plus, il doit aussi faire respecter ces mesures, là encore dans la mesure du possible, à la victime (port du masque si cela ne gêne pas sa respiration, isolement dans une pièce et/ou distance avec les autres témoins). 

À la fin de l’intervention, il faut bien se laver les mains et en cas de suspicion de contamination, contacter les services mis en place dans le cadre de l’épidémie, son médecin traitant ou à défaut, les secours. 

PERTE DE CONNAISSANCE

Vérifier la respiration de la victime se fait seulement en regardant si son ventre et sa poitrine se soulèvent (pas de libération des voies aériennes). Si la respiration est normale, il faut laisser la victime sur le dos (ne pas la mettre en position latérale de sécurité) et vérifier en permanence sa respiration en regardant son ventre et sa poitrine.

ARRÊT CARDIAQUE

Compressions thoraciques :

Si possible placer un morceau de tissu, une serviette ou un masque sur la bouche et le nez de la victime (pour limiter la propagation du virus pendant les gestes de secours qui suivront) et entreprendre immédiatement les compressions thoraciques. 

Bouche-à-bouche :

Le bouche-à-bouche est proscrit, SAUF si le sauveteur estime que le risque d’être contaminé par la victime est minime en raison soit de sa proximité avec la victime (s’ils vivent sous le même toit et qu’il y a déjà un risque de contamination partagée), soit parce que la victime est un enfant ou un nourrisson.

DAE :

Le défibrillateur doit toujours être mis en œuvre dès que possible et le sauveteur doit se tenir au niveau des pieds de la victime lors de la délivrance du choc.

PLAIES, BRÛLURES, TRAUMATISMES

Il faut inciter la victime à pratiquer elle-même les gestes de secours. Si elle ne le peut pas, le sauveteur doit essayer de se protéger avec des gants ou un sac plastique.

En bref

Enfin, pour éviter la contamination, retenez qu’IL NE FAUT PAS :

  • Pratiquer la Libération des Voies Aériennes, 
  • Pratiquer la Position Latérale de Sécurité, 
  • Pratiquer le bouche-à-bouche.

Plus d’information sur la formation en ligne Salvum ici

Pierre Sabin

Président fondateur de Salvum