account_circle Espace apprenant

Rencontre

Secours expo, le rendez-vous des professionnels du secourisme

Salvum, start-up de l’économie sociale et solidaire est un partenaire privilégié de tous les acteurs du monde des secours. Chaque mois, on vous présente une personnalité qui évolue, de près ou de loin, dans le secourisme.

Nicolas Lefebvre est le rédacteur en chef des magazines SST Mag et Secours Mag. En 2015 il a fondé le salon Secours Expo, un rendez-vous majeur pour tous les acteurs et les professionnels du secourisme afin d’échanger, d’explorer et de découvrir les innovations en matière de secourisme. L’édition 2021 qui se tiendra du 8 au 10 avril sera entièrement digitalisée.

Nicolas Lefebvre est un homme de passions. Celle du journalisme d’abord. Dès l’école primaire le jeune adolescent crée un journal de quartier à Paris, là où il vit. Rapporter des faits et raconter des histoires l’animent jusqu’au début de ses études dans le supérieur. « Au lycée j’avais gagné un prix avec le journal de l’établissement et cela m’a permis de gagner des stages au sein de Libération et Le Parisien », se souvient-il. Après le baccalauréat, il se tourne vers une maîtrise d’histoire et continue les piges en parallèle, mais dans la presse économique cette fois-ci.

L’univers du secourisme

Etudiant à l’Université de Diderot Paris 7, il découvre une option SB « Surveillant de baignade » et cela attire immédiatement sa curiosité. « Je passe beaucoup de temps à Saint-Malo et je me disais que cela serait bien que je sache sortir quelqu’un de l’eau en cas de problème », concède-t-il, depuis son bureau parisien. En 2003 il passe son BNSSA (Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique). C’est donc par ce biais qu’il découvre l’univers du secourisme et, de fil en aiguille, il se rapproche de la Protection civile pour passer son Certificat de formation aux premiers secours en équipe (ancien PS2). Il y restera durant quatorze années et façonnera son savoir-faire de secouriste. « On prenait des garde SAMU et des gardes pompiers avec la caserne de la BSPP (Brigade de sapeurs-pompiers de Paris) de Masséna.» Il évolue rapidement vers des fonctions de moniteurs et vers la spécialité de sauveteur aquatique. Une expérience enrichissante marquée par de précieux souvenirs comme « ce premier entraînement dans la Seine au mois de janvier avec Notre Dame enneigée et une eau à 8°C. »

Mais entre son travail et la vie de famille, Nicolas peine alors à maintenir son activité de secouriste bénévole au niveau d’exigence qu’il le souhaite. « J’ai arrêté en 2018. J’étais allé au bout de ce que je pouvais donner », assure-t-il.

La naissance de Secours Mag il y a dix ans

En parallèle, en 2011, il avait commencé à unir sa passion pour le secourisme à celle du journalisme en créant le bimestriel Secours Mag. Le projet est porté par l’ambition de combler un manque en matière d’informations sur le monde des secours en général. « Il y avait un magazine pour les pompiers, un autre pour le Samu, un autre pour les infirmiers, mais aucun magazine qui fédérait tous les acteurs et surtout écrit par des journalistes professionnels. Je voulais un titre de presse indépendant, attaché à aucune fédération», indique ce rédacteur en chef à la tête d’une équipe de quatre journalistes. 

En 2017, l’équipe accouche d’un nouveau projet ; la création de SST Mag. « À la base c’était une rubrique à part entière et on a voulu faire de ce thème une revue dédiée. »

Secours expo en 2015 : créer des ponts

Pour donner de la place aux acteurs du secourisme, en 2015, Nicolas Lefebvre fonde le salon Secours Expo, à la porte de Versailles de Paris. Un événement dédié aux professionnels pour leur offrir un espace d’échanges et de rencontres. En 2020, la 6e édition fut annulée en raison de la crise sanitaire. Elle revient un an plus tard mais en version digitale. « Notre ambition c’est de développer le volet international car on est dans un monde corporatiste ce qui nous empêche parfois d’avancer. C’était donc important de créer un lieu de rencontres avec l’international et de mettre chaque année à l’honneur, une délégation étrangère sur le salon », détaille le fondateur.

Edition 2021 : apprendre à s’adapter

Crise sanitaire oblige, l’édition 2021 du salon Secours Expo se déroulera virtuellement et opte même pour un nouveau nom Secours Expo live. « Nous avons fait en sorte de conserver tout le programme initial sauf bien sûr tous les ateliers pratiques », explique Nicolas Lefebvre qui a beaucoup misé sur les webinaires et autres workshops d’experts en live pour cette édition particulière. Salvum sera aussi présent sur le salon avec un stand pour apprendre les gestes qui sauvent avec des quizz interactifs et des jeux concours.

Le programme de l’édition 2021

L’édition sera entièrement en ligne avec des accès virtuels gratuits aux stands.

Délégation d’honneur : le Liban. À la suite de l’explosion qui s’est produite dans le port de Beyrouth, le 4 août 2020, de nombreux acteurs du secours français et internationaux se sont rendus dans la capitale libanaise pour venir en aide aux populations sinistrées. Le salon invite le Dr Nagi Souaiby. Il est notamment le précurseur de l’urgence médicale au Liban. Co-fondateur de la première Société libanaise de médecine d’urgence en 2003, fondateur et directeur de l’École nationale des soins d’urgence en 2009, président du Conseil libanais de réanimation depuis 2011.

Conférences et tables rondes Retex Covid : rendez-vous le 10 avril, à partir de 9h15, pour les retours d’expériences des professionnels du secours et des soins d’urgence suite à la pandémie liée au Covid-19. Ne manquez pas ce temps fort sur le retour d’expérience et la gestion de la crise en France. 

Trophées de l’innovation 2021 : Les Trophées de l’innovation mettent en lumière des produits ou services innovants, susceptibles d’augmenter la productivité, la performance, la sécurité, le confort ou les économies d’énergie des acteurs du secours, des soins d’urgence et de la prévention.

Forum des corporations : il regroupe les institutions représentatives du secours, des soins d’urgence et de la prévention. Une occasion unique pour chaque communauté de l’urgence de traiter de ses propres actualités et de mettre en avant les bonnes pratiques. Les corporations représentées seront :  les assistants de régulation médicale, les préventeurs santé sécurité au travail, les infirmiers, les ambulanciers, les professionnels du secours d’urgence aux personnes (SUAP) et des services de santé et de secours médical (3SM), les membres des associations agréées de sécurité civile, les professionnels de l’incendie.

Journée nationale des ambulanciers le 8 avril : elle a vu le jour en 2019 et a pour but de rendre hommage à ces femmes et ces hommes, professionnels de la santé et de l’urgence, qui sont au service constant de la population. L’occasion, à travers des démonstrations, des ateliers pratiques, et des formations, de mettre en lumière ces 60 000 acteurs de l’urgence pré-hospitalière français, encore trop peu reconnus.